Conformité à la norme Stage V

Les entrepreneurs de navigation intérieure doivent se conformer à la nouvelle réglementation en vigueur et être en mesure de le démontrer. Il s’agit là d’une exigence sine qua non de la réglementation EMNR. D’autre part, la preuve de la conformité sera également importante à l’avenir en matière de :

  • Réduction sur les redevances portuaires et autres droits de navigation
  • accès aux zones de basses émissions
  • afin de pouvoir répondre aux exigences des donneurs d’ordre.

Il y a trois manières d’obtenir la certification Stage V :

  • Via le fabricant de moteurs
  • Via le fournisseur de catalyseurs SCR et de filtre à particules
  • Par des mesures à l’échappement

Fabricants de moteurs

La règlementation EMNR s’adresse principalement aux fabricants de moteurs. A partir du 1er janvier 2019/20, ils ne peuvent plus mettre sur le marché de moteurs ne répondant pas à la norme Stage V. Ils sont donc tenus de commercialiser une solution intégrée répondantà la norme : une combinaison d’un moteur à combustion muni d’un système de post-traitement ou un système bicarburant ou un moteur basé sur une autre technologie. Le fabricant est considéré comme partie responsable et le moteur est commercialisé avec un certificat Stage V.

Fournisseurs de catalyseurs SCR et de systèmes de filtres à particules

Les fournisseurs de catalyseurs SCR et de systèmes de filtres à particules apportent une solution complète sur le marché : un post-traitement adapté ou combiné à un moteur à combustion spécifique. Le fournisseur de catalyseurs SCR et de systèmes de filtres à particules est considéré comme partie responsable et veillera à ce que le système soit certifié Stage V.

Par des mesures à l’échappement

Le « Green Deal Continue On-Board Analyse en Diagnose  (COBALD), entre autres, permettra à l’entrepreneur de navigation intérieure de mettre en conformité par ses propres moyens un moteur à combustion existant aux exigences de la norme Stage V. Il peut appliquer une ou plusieurs techniques de limitation des émissions à son moteur existant (utilisation de carburants alternatifs, installation d’un catalyseur SCR et d’un filtre à particules, etc.) et utiliser un système de surveillance embarqué pour mesurer les émissions de son système et démontrer le niveau d’émissions auxquelles son bateau satisfait.