Impact économique: Coût et mesures de soutien

Coûts

La transition vers une flotte de navigation intérieure moins émettrice a également un coût. Certaines techniques nécessitent un investissement assez limité. Parmi elles, le fait de passer à des carburants plus respectueux de l’environnement comme le GTL (Gas To Liquid) ou les biocarburants. Bien que le prix de ces carburants soit légèrement plus élevé que le diesel conventionnel, ils ne nécessitent aucun investissement supplémentaire à bord et peuvent facilement être commercialisés via le réseau de distribution existant. D’autres solutions sont envisageables moyennant un investissement limité et un impact maitrisé sur les coûts d’exploitation: des réglages fins du moteur ainsi que son optimisation, l’application de technologies telles la recirculation des gaz d’échappement ou l’injection de particules d’eau au diesel.

Toutes les techniques visant à réduire les émissions de CO2 par la diminution de la consommation de carburant ont quoi qu’il en soit un impact positif sur les coûts d’exploitation ce qui signifie, en d’autres termes, que tout investissement peut être récupéré !

Il n’est toutefois pas possible de se conformer pleinement aux exigences Stage V  en ayant uniquement recours à ces techniques.

D’autres interventions majeures sont requises. Dans le secteur routier, la manière classique de satisfaire aux normes Euro5 et Euro6 consiste à installer des systèmes de post-traitement. Il s’agit plus précisément d’un convertisseur catalytique combiné à un filtre à particules. Appliquer cette technique à un bateau fluvial nécessitera un investissement supplémentaire de 30% lors de l’achat d’un nouveau moteur (50% lors de la conversion d’un moteur existant). Les coûts d’exploitation augmentent eux aussi en raison de l’entretien additionnel et des consommations additionnelles (par exemple, l’urée pour le catalyseur).

Le passage au GNL (seul ou en combinaison avec le diesel) nécessite un investissement environ trois fois plus élevé que pour l’installation de systèmes de post-traitement. Cependant, la différence de prix entre le GNL et le diesel conventionnel permet – pour les gros consommateurs et en cas de baisse du prix du GNL sur le long terme – de récupérer son investissement.

Système hybride : le coût d’un moteur électrique est en théorie inférieur à celui d’un moteur diesel. Toutefois, le cout total du système hybride dépendra de la manière dont l’électricité sera générée. La variété des technologies disponibles et des configurations possibles, rend l’estimation d’un budget total particulièrement complexe. Cette même flexibilité permet cependant, à un stade ultérieur et au fur et à mesure que les différentes technologies se développent, de passer facilement à d’autres systèmes pour produire de l’électricité à bord ou la stocker dans des batteries.

Mesures de soutien

De Vlaamse Waterweg NV

Remotorisation des petits navires

  • La mesure est en vigueur du 1 septembre 2018 jusque au 31 décembre 2019
  • La subvention s’élève à 50% du montant des investissements avec un plafond de 50.000 €
  • Pour le placement d’un nouveau moteur Stage V ou CCR2 muni obligatoirement d’un système de post-traitement
  • Consulter les conditions précises sur  https://www.vlaamsewaterweg.be/hermotorisatie-kleine-schepen

Systèmes de post-traitement sur les navires de moyenne et grande taille

  • La mesure est en vigueur du 1 septembre 2018 jusque au 31 décembre 2020
  • La subvention s’élève à 80% du montant des investissements avec un plafond de 50.000 €
  • Le système de post-traitement fait partie intégrante du navire et améliore sa performance environnementale
  • Consulter les conditions précises sur https://www.vlaamsewaterweg.be/nabehandelingstechnieken

« Prime écologique + » de l’Agence pour l’Innovation et l’Entrepreneuriat

Une aide de 15 % à 55 % du coût d’investissement (supplémentaire) pour la réalisation d’investissements écologiques est disponible auprès de de l’Agence flamande pour l’innovation et l’entrepreneuriat. Une liste des technologies qui répondent à ces critères a été dressée à cet effet. Les technologies les mieux adaptées à la navigation intérieure sont les suivantes

  • Technologie n° 201049 : Kit de conversion en moteurs à gaz naturel pour bateaux de navigation intérieure
  • Technologie n° 201057 : Conversion de moyens de transport en systèmes propulsés par une pile à hydrogène

D’autres investissements mineurs sont également inclus dans la liste complète de toutes les technologies:
https://www.vlaio.be/nl/subsidies-financiering/ecologiepremie/voorwaarden#documents

Lien vers le site Internet de la « prime écologique + »:
https://www.vlaio.be/nl/subsidies-financiering/ecologiepremie


Prime pour l’adaptation technique de la flotte de navigation intérieure wallonne

  • La subvention s’élève à 50% des investissements pour l’achat et l’installation de système de propulsion alternatifs (moteurs hybrides, moteurs à propulsions alternatifs, … ) ou de systèmes de réduction des émissions polluantes des moteurs conventionnels dont la technologie est avérée et normalement commercialisée plafond de la prime : 200 000 euros maximum par entreprise sur une période de 3 ans
  • La mesure est en vigueur jusqu’au 31 décembre 2020
  • Exclusivement sur du matériel neuf

Consulter les conditions précises sur :
http://voies-hydrauliques.wallonie.be/opencms/opencms/fr/promotion/transport/plan_wallon.html


CLINSH Clean INland SHipping

Qu’est-ce que CLINSH ?

CLINSH est un consortium européen pour la promotion du transport fluvial durable. Au sein de CLINSH des organisations publiques et privées, belges, néérlandaises, allemandes et anglaises collaborent ensemble. Le projet CLINSH a débuté le 1er septembre 2016 avec une subvention du fonds européenne  LIFE. La province de Zuid-Holland est le leader du projet

Quel est l’objectif principal?

L’objectif de CLINSH est d’améliorer la qualité de l’air dans les zones urbaines par l’accélération de la réduction des émissions du transport fluvial.

Le consortium CLINSH vise à 

  • Démontrer l’efficacité des mesures de réduction des émissions du transport par voies navigables
  • Encourager le secteur à prendre des initiatives vers des techniques pour réduire ces émissions
  • Contribuer à l’amélioration de la qualité de l’air
  • https://www.clinsh.eu/